Rechercher

Comment être face au coronavirus ?

Mis à jour : mars 25

Le coronavirus, parlons-en !

Je sens qu'il est temps de parler de cette pandémie qui nous arrive...

Comment la vivre ? Comment la comprendre ?


Au début, j'étais révoltée de voir la campagne de peur créée de toute pièce pour éviter un petit virus pas bien plus dangereux que celui d'une grippe normale...

Et puis, force est de constater que cette peur a créée une réalité non désirée... De plus en plus de panique, les habitants en quarantaine, de plus en plus de désinformations... Comment savoir ce qui est juste ? Le monde entier ne parle plus que de cela... Certains en rient, d'autres en font une phobie.


Loin de moi l'idée d'être dans le déni de ce qui est mais j'ai envie d'aborder ici le "Comment ÊTRE par rapport à ce qui nous arrive ?"

Le risque n'est pas le virus mais le chaos dans lequel il nous conduit. Un chaos sans doute bénéfique pour revenir à l'essentiel mais malgré tout un chaos...


Les écoles ont fermées, les parents arrêtent de travailler et les entreprises et magasins fonctionnent au ralenti ou sont fermés...

Il faut peut-être apprendre une toute nouvelle façon de vivre pendant quelques semaines... Une période que nous n'avons jamais connue. Ce n'est pas une guerre mais c'est une crise, une invitation à changer quelque chose qui ne fonctionne plus dans un système en perte de bon sens. C'est une occasion unique de nous repositionner...


Je vous invite à vivre cette période avec confiance et discernement. Bien sûr, il faut adopter les règles d'hygiène de base mais il faut surtout adopter une attitude positive pour accompagner tous ceux qui eux n'y arrivent pas.


Vous savez que derrière chaque peur se cache un désir. C'est lui qu'il faut nourrir avec nos pensées constructives et montrer à nos enfants qu'ils ont le pouvoir de rester en bonne santé en se visualisant en pleine forme, en visualisant que le virus reste à l'extérieur de leur organisme...


Le pouvoir de l'intention se manifeste alors.


Quelle pensée avez-vous envie de nourrir ? Celle où vous et vos proches êtes malades ou décédez ou celle où tout le monde reste en bonne santé ?


Nous avons toujours le choix de nos pensées.


Si nous abordons ceci avec les neurosciences et l'épigénétique, nous savons que c'est l'environnement de la cellule qui détermine la production de protéines par les gènes. L'alimentation, la pollution, les rayonnements mais aussi les pensées seront des signaux pour conditionner nos cellules vers la santé ou la maladie.

Nous savons que nourrir des pensées positives et intentionnellement dirigées vers la guérison engendrera une production d'hormones de bien-être comme les endorphines et la dopamine. Cela augmentera nos défenses immunitaires et notre capacité à rester sain et efficace quoi qu'il arrive.

Si par contre nous nous laissons emporter par la peur et la visualisation du pire, nous allons augmenter notre stress, notre taux de cortisol et nos défenses immunitaires vont s'épuiser, notre capacité d'autoguérison sera amoindrie par les tensions dans notre corps...


Alors, nous avons toujours le choix !


Je vous invite à pratiquer cette visualisation positive tous les matins et tous les soirs. Imaginez vous et ceux que vous aimez en pleine santé, ressentez le plaisir de l'être et persévérez dans votre conviction que vous avez du pouvoir sur vos cellules. Elles sont au service de la Vie en vous et par la pensée nous pouvons les nourrir des bons nutriments dont elles ont besoin.


Je vous invite aussi à vous relier plutôt que vous replier... Les relations saines amicales, familiales et amoureuses nous donnent de la joie au coeur. Cela augmente notre production d'ocytocine, cette hormone de l'amour qui augmente l'empathie et qui facilite donc la guérison de ceux qui en reçoivent les bénéfices. Reliez-vous virtuellement et physiquement en prudence mais surtout ne restez pas seul... La solitude déprime et peut vous rendre malade.


Je vous invite à écouter votre corps qui vous donne des messages toujours justes. Écoutez vos émotions et agissez dans le respect de vous-même... Soyez dans la bienveillance pour vous pour pouvoir l'être pour les autres...

Évitez si possible les endroits où vous sentez que votre corps ne se sent pas bien et ressourcez-vous dans la nature.

Évitez aussi si possible les personnes qui vibrent dans l'énergie de la violence ou de la peur irrationnelle. Avec respect, choisissez-vous.


Je suis consciente de l'enjeu de cette expérience de vie qui nous arrive mais je la vois comme un défi d'intégrité. Plus nous serons en paix avec nous-mêmes, plus cela se passera dans les meilleures conditions possibles.


Je vous souhaite paix, santé et confiance en la Vie.


Isabelle Wats

Biologiste médicale

Coach evolutive


Sources : Bruce Lipton, Joe Dispenza, Joel de Ronsnay

20 vues
Contact

Isabelle Wats

Tél : +32 486 15 74 38

isabelle@creacoach.be

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon